Réaction à l'article de Vivre à Conflans

Le 16 Juin 2020

Le texte de l'article :  https://fr.calameo.com/read/0001217145d2a1b89e284   16 Juin 2020.

Réaction de membres du collectif Seine, rédigé par un des membres et signé par ceux qui figuraient en lien. Vous pouvez rejoindre les signataires avec le formulaire en bas de page.

Il est révoltant de se prendre dans la figure pour la énième fois ce discours pseudo-rassurant et qui reflète seulement l'incurie consommée des dirigeants du SIAAP et consorts. Au-delà de l'incapacité à réagir avec des résultats concrets, les acteurs publics se jouent de nos vies, gaspillent le temps et l'argent public, nos impôts ! 

Neuf mois après l'incendie, il n'y a pas de trace d'action que l'on pourrait, en tant que contribuable, recevoir comme gage de bonne foi et de volonté de réparation. Pas de résultat d'enquête, pas de responsables, ni non plus de mesures d'urgence pour le traitement des eaux usées qui ne peuvent pas être retraitées par l'unité manquante. Presque la moitié est déversée dans la Seine sans que cela émeuve les édiles des communes riveraines. Ni Monsieur Bourbon pour le SIAAP, ni Monsieur Brosse, maire de Conflans, n'assument leurs responsabilités, pis, ils ne prennent pas la mesure de la gravité de la catastrophe environnementale. 

La pollution s'accumule et va en s'aggravant compte tenu de la période estivale et des capacités de la nature à absorber les substances déversées. Nous avons eu le temps d'en apprendre les mécanismes. Par conséquent, je dirais que nous sommes arrivés au bout de la période soutenable d'attente des réponses du SIAAP et des autorités (la préfecture et autres organismes de gestion et/ou de contrôle). Il est temps d'attaquer en justice tant pour les faits que pour l'attitude des responsables, et nommément, car depuis un an, leur immobilisme coupable porte un préjudice physique (sanitaire, écologique) et économique majeur et qui doit faire l'objet d'actions en justice.

Il nous faut mobiliser les signataires à l'occasion du premier anniversaire de l'incendie et organiser une marche le long de la Seine. Les habitants, les promeneurs, les jeunes, toutes les personnes concernées par l'impact de ce grave dysfonctionnement du SIAAP doivent être alertées et invitées à rejoindre notre action. 


Kasia Dusautoy, Henri Le Roy, Valérie Douhéret, Sylvie Pessis, Christine Guillou, Annick Joulin, Hugues Dusautoy 

Sylvie Fournier, Agnès Brigaud, BADJOS, Maggy Nowak, Janet Maury, Michelle BEHAREL, Michel Guillou

Vos commentaires et observations sont bienvenus.

La parole et l'action des citoyens pour le bien commun