ARCEAU-IdF et projet MAWAC

Le rôle du citoyen dans la construction du futur.

Le collectif Seine, au titre de représentant de la société civile, est invité à participer à la réflexion sur le rôle du citoyen dans la construction de l'avenir et de la gestion, de la gouvernance et des usages de l'eau.
Appel à contribution, réflexions et retours d'expérience.

La gouvernance mondiale de l'eau.

Le collectif-Seine et le projet MAWAC.

Appel à contribution, réflexions et retours d'expérience.

L'association ARCEAU-IdF, groupe de réflexion et de recherche relatif aux questions politiques et techniques de l'eau, a bien voulu ouvrir son conseil d'administration à un membre du collectif Seine l'année dernière.

ARCEAU-IdF consacre actuellement une partie de ses travaux à un projet conduit par l'UNESCO intitulé MAWAC.   

Megacities Alliance for Water and Climate (MAWAC) est né lors de la COP 21 à Paris en Décembre 2015 et a pour objectif la mise en commun des expériences, des données, des innovations, des projets et des recherches sur l'eau à l'échelle mondiale.

Le collectif Seine, au titre de représentant de la société civile, est invité à participer à la réflexion sur le rôle du citoyen dans la gestion, la gouvernance et les usages de l'eau. La question de l'eau dont dépend la survie de la planète et de ses habitants doit faire l'objet d'une approche collective renouvelée et d'un examen individuel. Nous ne pouvons plus consommer l'eau comme nous l'avons fait jusqu'à présent.

Cette contribution peut aborder distinctement deux domaines dans lesquels l'innovation et l'expérimentation sont particulièrement requises ; la gestion collective de l'eau et la responsabilité individuelle.

1. La gestion collective de l'eau du point de vue du citoyen-usager.

1.1 : Bilan des pratiques actuelles ; l'héritage du passé et les indispensables adaptations aux nouvelles conditions de vie et d'environnement.

1.2 : La raréfaction de l'eau et les conditions de sa qualité.

1.3 : L'accès à l'eau, le traitement bactériologique et chimique de l'eau, le contexte commercial.

1.4 : La recherche-développement et l'innovation au service de l'eau.

2. La responsabilité individuelle du citoyen-usager et l'exigence d'action personnelle.

2.1 : Evolution des pratiques individuelles et anticipation de crise face au changement climatique.

2.2 : Organisation citoyenne, pouvoirs publics et rôle des élus.

2.3 : L'approche écosystémique citoyenne : le besoin, l'usage, le partage, la communauté constitutive de la ressource d'eau.

2.4. L'organisation politique et sociale pour l'eau. L'expression des besoins. L'affectation, la réaffectation et l'arbitrage liés à l'eau. 

Cette première proposition d'approche de la question de l'eau et du citoyen est appelée à évoluer selon vos commentaires et observations.

Vous pouvez apporter vos contributions sur le formulaire ou écrire à henrileroy14@gmail.com qui transmettra, qui est chargé des échanges et des publications.

Cordialement, 

Le bureau.

La parole et l'action des citoyens pour le bien commun