BILAN

2019-2020

En Bref : 

- Mise à jour de défauts critiques en matière de procédures, sécurité, contrôle, compétences, relevés entre autres par le rapport/audit de sécurité concernant le SIAAP réalisé par la société Du Pont (non communiqué).

- Absence de suites et d'action de l'Etat après publication du rapport de la Cour des comptes sur la gestion du SIAAP.

- Incapacité de la DRIEE à répondre aux questions des citoyens et fin de non-recevoir opposée aux demandes du collectif Seine.

- Refus des services de l'Etat et du SIAAP de se conformer à l'avis favorable rendu par la CADA aux demandes du Collectif Seine.

- Parti pris marqué des élus locaux en faveur d'un maintien en l'état des pratiques de secret, d'opacité de gestion et d'alliance objective avec les intérêts privés.

- Refus, général et institutionnel, de prendre en compte les éléments d'innovation vitaux ; approche méthodique et transparente du risque industriel, introduction d'un indice de résilience, exposition et débat public concernant l'état de l'art en matière d'innovation technologique.


En détails :

3 Juillet 2019 :  Incendie de l'usine du SIAAP d'Achères.

Octobre 2019 :

Novembre et Décembre 2019 :

Janvier 2020 :

  • Rencontre avec la direction générale du SIAAP. Le SIAAP ne répond à aucune demande d'information du collectif-Seine.

Mars 2020 :

  • Dépôt de plainte au tribunal de Pontoise.

  • Question écrite au gouvernement déposée par Madame Cécile Rilhac, députée du Val d'Oise.

Avril 2020 :

  • Échanges avec la DRIEE qui ne répond à aucune demande du collectif-Seine.

Mai 2020 :

  • Manifestation devant l'usine du SIAAP d'Achères et rencontre avec les fonctionnaires du Renseignement territorial.

Juin 2020 :

  • Invitation du Renseignement territorial pour échanges d'informations. La rencontre a lieu à Conflans.

  • Demande d'inscription de la question du SIAAP à l'ordre du jour des Conseils municipaux d'Herblay, de Conflans et de Maisons-Laffitte, sans effet.

Juillet 2020 :

  • Courrier à la CADA, Commission d'Accès aux Documents Administratifs.

Septembre 2020 :

  • Relance des élus, des administrations, des associations de défense de l'environnement.

Octobre 2020 :

  • Relance de la CADA qui a opposé en Juillet une non-conformité du formulaire de demande en ligne.

Décembre 2020 :

  • Demande de soutien aux élus des Conseils régionaux d'Ile de France et de Normandie ainsi qu'à la Communauté d'agglomération Val Parisis.

  • Réponse de la CADA après instruction de la demande du collectif Seine avec avis favorable pour l'ensemble des demandes du collectif Seine..

Conclusions du Bilan 2020 :

Les institutions, l'administration et les pouvoirs publics ne répondent à aucune demande de dialogue ni d'information.

Les députés et sénateurs sollicités ont répondu favorablement à nos demandes de rencontre. Il semble que depuis lors, nos élus nationaux s'intéressent à la question sans exprimer de position à l'égard des enjeux posés.

La plainte déposée par courrier au tribunal de Pontoise en Mars 2020 n'a reçu aucun retour. Sollicités le 23 Mars 2021, les services du tribunal de Pontoise ne retrouvent aucune trace de cette plainte.

Nous ignorons toujours le coût et la composition de l'eau que nous consommons.

Ces circonstances placent le collectif Seine dans une perspective exclusivement militante et vainement contestataire, à l'opposé de ses buts de rapprochement des citoyens avec leurs élus et représentants nommés.

Le nombre de visites du site web du collectif-Seine est passé de 4 000 fin 2019 à 20 000 fin 2020 ce qui traduit une diffusion de notre plateforme et de son action très au-delà de son périmètre d'action locale.

Vos commentaires ;

La parole et l'action des citoyens pour le bien commun.